Du responsive sans media queries
MoOx
MoOx

Aujourd'hui, il est assez difficile d'imaginer faire des designs web responsive sans avoir recours aux media queries. Cette idée vieille de 1994, devenue recommendation du W3C en 2012 (une fois supportée par tous les navigateurs) a pris son temps et a su s'imposer comme l'outil de référence pour faire du design adaptatif.

À tel point qu'il parait impossible de faire du responsive sans media query dans l'imaginaire collectif.

Pourquoi voudrais-tu faire du responsive sans media query ?

Il faut pas se le cacher : travailler avec les media queries n'est pas toujours évident. Cela implique pour chaque "morceau" de votre site ou appli qui va devoir s'adapter de prévoir un ou plusieurs breakpoints lié à la taille disponible de votre viewport. Écrire du code lié au viewport pour un "composant" bas niveau peut paraître clairement étrange.

Ce côté contre intuitif des media queries m'a toujours dérangé : on se retrouve à cibler une taille d’écran, et non pas de cibler la taille disponible pour un élément donné.

Lorsque l'on creuse un peu, on tombe souvent sur le concept de "element query". Le rêve de tout intégrateur web : ce serait la solution à tous les problèmes posés par les media queries.

Franchement, écrire du code qui permet à un même composant de se retrouver sur une même page a 2 endroits mais avec des dimensions différentes ça serait pas cool ? Pas qu'un peu.

Alors il y a bien quelques techniques à ce jour notamment "les fab four" ou encore des tricks à base de floats ou d'autres trucs plus exotiques, mais malheureusement ce n'est pas toujours maintenable ou intuitif.

Dans notre monde "moderne" (j'en vois déjà certain cracher sur leur écran), pourquoi ne pas utiliser JavaScript? (voilà vous pouvez essuyer votre écran). Sérieusement, on pourrait se dire que dans notre contexte, il pourrait être pertinent de simuler des elements queries à coup de getBoundingClientRect accompagné d'un observeur.

Certain dirons que encore une fois tout est question de compromis.

Mais si on veut faire du rendu côté serveur… Le JavaScript ne sera pas une bonne solution (oui ça m'arrive de penser à ce concept).

Comment faire du responsive sans media query

Rentrons dans le vif du sujet pour celles et ceux qui seraient intéressé·e·s par cette opportunité. Voici donc quelques astuces et pratiques que je vais vous livrer.

Note: afin de mieux profiter du rendu des exemples prévus pour écran large, pensez à consulter les exemples en paysage si vous êtes sur mobile (ou directement sur CodePen qui offre une option de dézoom). Bah oui, on fait un article sur le responsive, donc regarder sur mobile des exemples prévus pour grand écran ça va pas le faire.

Première chose à bien visualiser : nous allons partir du principe que nous voulons nous contenter de Flexbox. Aujourd'hui supporté par tous les navigateurs, Flexbox est le candidat idéal à ce jour pour faire du code propre et maintenable.

Avec Flexbox on peut "juste" faire donc des lignes et des colonnes.

Pour les colonnes, c’est très souvent peu problématique. Tout simplement par ce que l’on scroll le plus souvent verticalement. Je ne vais donc pas spécialement aborder cette axe là et me concentrer sur l’axe horizontal. Mais en changeant d’axe, ces pratiques seront toutes aussi pertinentes selon votre besoin.

Alors que faire ? On commence par quoi ?

On va prendre un exemple très simple où je me retrouve avec une ligne et trois blocs intérieurs. Dès que c’est possible je veux que ces trois blocs soient sur une ligne. Par exemple sur un ordinateur de bureau. Ou un iPad. Ou un smartphone sacrément gros. Ou un smartphone en paysage.

<section style="display: flex;">
  <article style="flex: 1; height: 50px; background: #fbb;">1</div>
  <article style="flex: 1; height: 50px; background: #bfb;">2</div>
  <article style="flex: 1; height: 50px; background: #bbf;">3</div>
</section>

Si on réduit notre exemple on va donc se retrouver avec ceci. Pas ouf.

Partant de ceci ça va être assez simple de faire la première étape. On va rajouter flex-wrap.

<section style="display: flex; flex-wrap: wrap;">
  <article style="flex: 1; height: 50px; background: #fbb;">1</div>
  <article style="flex: 1; height: 50px; background: #bfb;">2</div>
  <article style="flex: 1; height: 50px; background: #bbf;">3</div>
</section>

C’est plutôt moche et pas très réaliste. Ajoutons donc un petit peu de contenu, et un peu d’espace.

Avant qu'on me crache dessus car j'ai mis des div en guise de gouttière, je souligne que c'est pour le cas d'école.

<section style="display: flex; flex-wrap: wrap;">
  <div style="width: 10px;"></div>

  <article style="flex: 1; background: #fbb;">
    <h2 style="margin: 0; padding: 20px; font: 900 64px monospace;">Red</h2>
  </article>

  <div style="width: 20px;"></div>

  <article style="flex: 1; background: #bfb;">
    <h2 style="margin: 0; padding: 20px; font: 900 64px monospace;">Green</h2>
  </article>

  <div style="width: 20px;"></div>

  <article style="flex: 1; background: #bbf;">
    <h2 style="margin: 0; padding: 20px; font: 900 64px monospace;">Blue</h2>
  </article>

  <div style="width: 10px;"></div>
</section>

Si on rétrécit l’espace disponible, on aura un rendu qui va tenter de s’adapter comme il peut.

Imaginons que ce rendu ne soit pas forcément souhaitable dans notre contexte. Formulé autrement: ces marges sont sacrément dégueulasses.

Pour être précis, elles ne sont pas adaptées à nos contraintes et au rendu que l’on souhaite avoir : on se retrouve avec un bout de marge perdu à un endroit où l’on a pas vraiment envie qu’il se trouve.

Du coup comment qu’on fait ?

Petite technique facile à mettre en place et efficace : on va placer des demi-marges sur le bloc plutôt qu’utiliser le concept de gouttière. Comme ceci :

<section style="display: flex; flex-wrap: wrap;">
  <div style="flex: 1; padding: 0 10px;">
    <article style="background: #fbb;">
      <h2 style="margin: 0; padding: 20px; font: 900 64px monospace;">Red</h2>
    </article>
  </div>

  <div style="flex: 1; padding: 0 10px;">
    <article style="background: #bfb;">
      <h2 style="margin: 0; padding: 20px; font: 900 64px monospace;">Green</h2>
    </article>
  </div>

  <div style="flex: 1; padding: 0 10px;">
    <article style="background: #bbf;">
      <h2 style="margin: 0; padding: 20px; font: 900 64px monospace;">Blue</h2>
    </article>
  </div>
</section>

Ce changement n’a aucun impact sur le rendu grand format, mais cela va nous permettre en petit format d’obtenir le rendu suivant :

En fonction du contenu intérieur des blocs que vous allez avoir, vous allez pouvoir utiliser plutôt min-width ou flex-basis. Je vous laisse jouer un peu avec histoire de vous faire la main.

Codepen un peu plus lisible

En fait je n’ai que cette astuce.

Je plaisante à peine. Car si on ajoute à cela le côté malin de overflow: hidden pour cacher de l'information optionnelle, on peut faire des trucs assez puissant.

Regardons ça avec un exemple plus complexe : on va imaginer le header d'un site.

En appliquant cette technique à l’extrême, (ce qui n’est pas une quantité de travail astronomique, et reste quelque chose de propre et tout à fait maintenable, surtout avec une approche composant et non document) on peut se retrouver avec un code très simple, sans media query qui donnerait les rendus suivants :

Mettez l'exemple ci-dessus avec un zoom à 0.5× pour mieux visualiser

<style>
Header, Header * {
  box-sizing: border-box;
  position: relative;
  display: flex;
  flex-direction: column;
}

.Header {
  flex-grow: 0;
  flex-shrink: 0;
  flex-direction: row;
  background: #333;
  align-items: center;
}

  .Logo {
    flex-grow: 0;
    flex-shrink: 1;
    min-width: 80px;
    height: 80px;
    flex-direction: row;
    flex-wrap: wrap;
    overflow: hidden;
  }

    .LogoIcon {
      flex-grow: 1;
      flex-shrink: 0;
      font-size: 64px;
      text-align: center;
      padding: 0 10px;
    }

    .LogoText {
      flex-grow: 0;
      flex-shrink: 1;
      margin: 0;
      padding: 20px;
      font: 900 32px sans-serif;
      color: #fff;
    }

  .Center {
    flex-grow: 1;
    flex-shrink: 1;
    flex-basis: 800px;
    flex-direction: row;
    flex-wrap: wrap;
    justify-content: center;
    align-items: center;
    overflow-x: hidden;
  }

    .Links {
      flex-direction: row;
      flew-wrap: wrap;
      align-items: center;
      flex-grow: 4;
      flex-shrink: 1;
      min-width: 50%; 
      overflow-x: auto;
    }
  
      .Link {
        margin: 0;
        padding: 20px;
        font: 600 20px sans-serif;
        color: #fff;
        text-decoration: none;
      }

      .Search {
        flex: 1;
        max-width: 200px;
        min-width: 100px;
        border: 0;
        border-radius: 6px;
        padding: 10px 20px;
        margin: 10px 20px;
        font-size: 20px;
        background: #444;
      }
  
      .LinkGradient {
        content: "";
        position: absolute;
        top: 0;
        bottom: 0;
        width: 40px;
      }
      .LinkGradient-left {
        left: 0;
        background: linear-gradient(to left, rgba(51, 51, 51, 0), rgba(51, 51, 51, 1));
      }
      .LinkGradient-right {
        right: 0;
        background: linear-gradient(to right, rgba(51, 51, 51, 0), rgba(51, 51, 51, 1));
      }

    .Networks {
      flex-grow: 1.5;
      flex-shrink: 0;
      min-width: calc(64px * 2 + 40px);
      flex-direction: row;
      flex-wrap: wrap;
      max-height: 64px;
    }

      .Network {
        flex-grow: 1;
        justify-content: center;
        align-items: center;
        padding: 10px 6px; 
      }
</style>
<header class="Header">
  
  <div class="Logo">
    <div class="LogoIcon">♥️</div>
    <div class="LogoText">Logo</div>
  </div>

  <div class="Center">
    <div class="Links">
      <a href="#" class="Link">Lien</a>
      <a href="#" class="Link">Lideux</a>
      <a href="#" class="Link">Limoche</a>
      <a href="#" class="Link">Libeau</a>
      <input placeholder="Search" class="Search" />
    </div>

    <div class="Networks">
      <a class="Network">👴</a>
      <a class="Network">🐦</a>
      <a class="Network">📸</a>
      <a class="Network">📌</a>
    </div>
    
    <div class="LinkGradient LinkGradient-left"></div>
    <div class="LinkGradient LinkGradient-right"></div>
  </div>

</header>

Code de cette example sur Codepen

Vous allez me dire "mais ton exemple il est pas fou là", et vous avez pas tort. Je pense que cela dit, vous avez l'idée en étudiant le code.

Des exemples de ce type-là, surtout en exploitant bien flex-basis, peuvent se révéler extrêmement puissants. On peut très bien se contenter de ça. Après comme souvent lorsqu’on a des besoins plus complexes, il sera à vous de juger si continuer à utiliser cette technique est pertinent, ou s’il est plus judicieux d’utiliser des media queries afin d’éviter de vous défoncer le cerveau. Ou alors de faire du rendu conditionnel avec JavaScript si votre platforme vous le permet.

Cette technique est aussi intéressante dans un contexte où les media queries ne sont pas accessibles. Ce peut être le cas si vous utilisez un framework ou une lib qui ne propose qu’un sous-ensemble de CSS, comme React Native, qui vous limitera dans l'ensemble à Flexbox et position absolute pour gérer votre layout.

On peut aussi se retrouver à utiliser le même moteur que React Native sur plusieurs plateformes directement avec Yoga ou Stretch.

On pourrait aussi avoir la même envie si on se retrouve dans un contexte Web où CSS serait utilisable, mais où l’on se retrouve avec une abstraction qui ne permet pas de les intégrer simplement. Vous allez peut-être répondre : « mais il est fou ? Il se fait du mal ».

Peut-être un peu. À moins qu’une des contraintes choisies soit de partager du code entre différentes plates-formes (coucou react-native-web, react-native-windows, react-native-macos…) afin d'éviter de faire une grosse app qui te bouffe bien la RAM car basé sur Electron (coucou Slack).

Dans tous les cas, media query disponible ou pas, cette astuce est pour moi bien plus que ça puisque c'est devenu ma principale méthode pour faire du responsive, faisant beaucoup d'appli React Native et/ou React Native Web.

Rien que pouvoir avoir le même composant produisant différents rendus sur un même écran (en fonction de la taille disponible par son parent), ça devrait vous donner envie !

[|"Bisous", "À la prochaine"|]
|> Js.Array.joinWith(" et ")
|> Js.log;
Vous avez aimé cet article?
Le partager sur Twitter
← Articles
Ne rien rater
Sur les réseaux
Twitter
Facebook
Facebook
Apple Podcast
Soundcloud
Sur le chat
Discord