Utiliser React en moteur de templates

Vous connaissez probablement tous des moteurs de templates. En JavaScript nous avons Handlebars, Jade, EJS, Slim... Tous ces projets partent de bonnes intentions mais à l'utilisation, on peut sentir des limitations et donc de l'insatisfaction.

Utiliser Handlebars par exemple, c'est un peu devoir coder tout un tas de helpers pour gérer une partie de votre affichage, ça peut vite devenir lourd. Être restreint à une syntaxe limitée par choix est un peu frustrant. Quand c'est pas ça, c'est la syntaxe du moteur qui va être lourde.

On peut en venir à regretter PHP. Faut avouer que ce langage était plutôt simple à utiliser en tant que moteur de template. Efficace et pas de restrictions. On trouve même parfois des mysql_query() dans des templates…

Blague à part, nous cherchions des langages pour refaire une partie de notre site puisque nous n'étions pas vraiment satisfaits du processus actuel (anciennement Handlebars, puis Jade).

Mais finalement, pourquoi ne pas rester avec du JavaScript, purement et simplement ?

C'est ce que nous avons fait avec React et JSX qui sont de plus en plus utilisés. La syntaxe est plutôt libératrice.

Pour ceux qui ne connaissent pas JSX, il s'agit d'un superset de JavaScript qui supporte une syntaxe XML transformé en appel de fonctions JavaScript. Il faut dire que le XML a beau être verbeux, pour définir des éléments ayant des propriétés et des enfants, on a pas vraiment fait plus lisible et clair sur ce point. Le HTML est plutôt simple à prendre en main c'est certain. Les méthodes de rendu de React (ce qui va nous intéresser) sont très proches de l'HTML.

Ceux qui ont utilisé JSX (bien qu'ayant pu avoir des nausées au premier contact) avouent souvent qu'ils ont fini par aimer cette petite syntaxe créée par Facebook qui fonctionne très bien avec React.

Du coup, si on utilisait ça pour faire de simple templates et non pas des composants d'interface utilisateur dynamiques ? Qui peut le plus peut le moins (quoi qu'en fait, des templates, c'est un peu des composants d'interface).

#Exemple de template React/JSX

Si vous ne savez pas trop ce qu'est React, nous vous recommandons de lire notre introduction à React.

Dans notre cas, on ne va pas spécialement bénéficier de certaines de ses forces, mais ça fera très bien le job pour notre besoin.

Nous n'aborderons pas dans le détail la syntaxe React/JSX, ni ES6, pour rester focalisés sur la finalité (on a prévu des articles à ce propos, en attendant voici de quoi vous occuper avec ES6).

Attention, pour ceux qui sont encore sur des plugins jQuery, ça risque de vous piquer les yeux 😭.

import React, {Component} from "react"

export default class PostTemplate extends Component {

  render() {
    return (
      <html>
        <head>
          <title>{this.props.pageTitle}</title>
        </head>
        <body>
          <article className="org-Post">
            <header className="org-Post-header">
              <h1>{this.props.pageTitle}</h1>
            </header>
            <div
              className="org-Post-content"
              dangerouslySetInnerHTML={{__html: this.props.pageContent}}
            />
          </article>
        </body>
      </html>
    )
  }
}

Ce que vous voyez c'est bien du JavaScript. Un peu amélioré via JSX, on ne va pas le nier (dans notre cas, on gère tout ça de manière transparente avec babel(-node)).

Ça ressemble drôlement à de l'HTML et c'est ça qui est appréciable pour nous. Vous noterez que l'attribut pour définir une classe HTML est className puisque React est en JavaScript et que le mot class est réservé (cf. la définition en ES6 de la classe).

En même temps ce qui est cool, c'est qu'on reste dans du JavaScript.

On peut donc utiliser toutes nos bibliothèques préférées via npm pour l'affichage (exemple : momentjs), ou simplement des boucles via les méthodes de parcours de tableau tel que forEach() ou map() en appelant d'autres composants.

Ci-dessous vous trouverez un exemple plus complexe avec une page pour la liste des posts et quelques composants. Les balises qui ressemblent à du HTML et qui commencent par une majuscule sont liées à des composants qui doivent être définis (dans notre cas importés). C'est une particularité de React.

import React, {Component} from "react"

import Html from "../Html"
import Head from "../Head"
import Body from "../Body"
import PostsList from "../PostsList"

export default class Posts extends Component {

  render() {
    return (
      <Html>
        <Head title={head.title} />
        <Body>
          <h1>{head.title}</h1>
          <PostsList
            posts={
              this.props.collection
                .filter((item) => {
                  /*
                    ce que vous voulez pour filtrer votre collection
                    eg:
                    return !item.draft
                  */
                }
              }
          />
        </Body>
      </Html>
    )
  }
}

Voici deux exemples de composants utilisés ci-dessus :

import React, {Component} from "react"

export default class Head extends Component {

  render() {
    return (
      <head>
        <meta charSet="utf-8" />
        <meta httpEquiv="X-UA-Compatible" content="IE=Edge" />
        <meta
          name="viewport"
          content="width=device-width, initial-scale=1.0"
        />
        <title>{this.props.title}</title>
        <link
          rel="stylesheet"
          href="/index.css"
        />
        <link
          rel="alternate"
          href="/feed.xml"
          title={this.props.title}
          type="application/atom+xml"
        />
        {this.props.children}
      </head>
    )
  }
}

#Body

import React, {Component, PropTypes} from "react"

import Header from "../Header"
import Footer from "../Footer"
import GoogleAnalytics from "../Analytics"

export default class Body extends Component {

  render() {
    return (
      <body>

        <Header />

        <div className="Main">
          {this.props.children}
        </div>

        <Footer />

        <script src={"/index.js"}></script>

        <GoogleAnalytics />

      </body>
    )
  }
}

Bon c'est bien beau mais comment je gère l'affichage du composant initial finalement (le parent) ?

#Comment utiliser un template React/JSX ?

C'est bien simple. Dans notre cas, pas besoin de React côté client. On doit gérer ça côté « serveur » (je mets ça entre guillemets puisque dans notre cas précis, c'est pour générer un site statique, et c'est donc sur une machine quelconque que la génération se fait).

Voilà de quoi effectuer le rendu de nos composants vers du bon vieux HTML (car c'est la finalité d'un moteur de template).

import react from "react"
import markdownify from "./markdown-parser"
// je vous conseille marked pour rendre du markdown
// c'est ce que nous utilisons pour rendre nos pages à l'heure où j'écris ce post

const reactClass = require("./template/PostTemplate")
const component = new (react.createFactory(reactClass))({
  // ici on passe nos "props" react
  pageTitle: "Test",
  pageContent: markdownify("Imaginons du **markdown** parsé"),
  // vous pouvez bien entendu rajouter d'autres choses
  collections: {
    posts: [
      //...
    ]
  }
})

let html
try {
  html = react.renderToStaticMarkup(component)
}
catch (err) {
  // Vous devrez gérer votre exception selon votre environnement
  // si c'est pour un test on peut simplement ne pas utiliser
  // try/catch, ça nous pètera à la gueule et c'est tant mieux
  throw err
}

// maintenant vous faites ce que vous voulez de votre string html !
// ex: require("fs").writeFile(...)

La méthode intéressante de React est dans notre cas renderToStaticMarkup() qui va nous générer un HTML qui va bien.

Pour aller plus loin on pourrait décider d'utiliser renderToString() plutôt que renderToStaticMarkup() afin de pouvoir faire prendre le relais à ReactJS côté client mais là le niveau de complexité est différent.

Pour la petite anecdote, notre site utilise actuellement metalsmith, une petite bibliothèque simple mais qui permet par son API de faire des choses sympas.

J'ai donc codé quelques plugins metalsmith dont un metalsmith-react à l'occasion.

N'hésitez pas à consulter le code source de notre site pour faire des découvertes sympas.

Écrit par MoOx

Open source addict vivant dans la campagne près de Toulouse, Maxime est développeur web front-end le jour, et justicier du code la nuit. Il aime faire des calins à HTML, CSS et JavaScript en tant que freelance.

7 contributeurs sur cette page